Date : jour 75 environ après GD,

Panorama devant ma fenêtre : ciel bleu, soleil couchant sur Belledonne

Ambiance : Queen, Nirvana, U2  ...

Etat d'esprit : Déprimée

 

C'est le jour 75 après GD aujourd'hui, je crois que, socialement, je touche le fond.

 

Alors qu'hier j'étais prête à gravir la montagne, à "inventer" mon propre job, à me lancer comme on dit, c'est la douche froide.

Ce matin, j'avais un objectif. Il ne m'en faut qu'un seul par jour pour et qu'il soit réaliste, sinon c'est trop ...

 

Donc ce matin, je devais "faire le tour" des boites d'intérim. 

Qu'entend-on par là ??? S'habiller correctement, comme je le faisais jadis pour aller travailler, se maquiller un peu plus soigneusement, mettre des chaussures serrées-qui-font-mal-aux-pieds (mais qui ont un peu d'allure) et prendre quelques CV.

 

Puisque les agences d'interim n'étaient pas venues à moi, j'allais aller vers elles. Pas compliqué : poignée de mains franche, s'exprimer correctement sur ce qu'on cherche, sur ce qu'on a fait, ils vont bien voir que je suis un cas intéressant, hein ?!

Depuis quelques jours, j'avais fait mon petit marché sur Internet. Ciblé 3 agences qui proposent des postes réalistes pour mon profil.

 

Je pars dans ma petite voiture, "en ville", gonflée à bloc.

 

15 minutes plus tard, j'arrive dans "la ville", dans un quartier inconnu, voir même un peu glauque, je vérifie l'adresse. Bon ... apparemment ce n'est pas une erreur. Allez, un p'tit coup de poudre et de rouge à lèvres, je sors de la voiture, la démarche conquérante !

 

20 secondes plus tard, il faut se rendre à l'évidence, pas d'agence ... je téléphone :

"Oui nous avons déménagé, voici notre adresse, mais ne venez pas aujourd'hui, nous sommes en clôture de paie, nous n'aurons pas le temps de vous recevoir".

Ok ...

Pas grave, 'savent pas ce qu'ils perdent ... j'ai deux autres agences sur ma liste.

Voiture, GPS, quartier à nouveau inconnu.

 

A ce moment-là, j'ai un peu perdu de ma superbe, je suis garée trop loin, mes pieds me font souffrir ...

J'arrive à l'adresse ... Ce n'est pas l'agence censée y être mais une autre, annonces clairement ciblées "manutention".

Je vois une employée de l'agence qui sort sur le trottoir pour une pause cigarette, elle me regarde l'oeil torve et je mesure alors que cette journée sera catastrophique, je repars illico.

 

Le père de famille vient aux nouvelles, je lui raconte, je crois qu'il commence à avoir de sérieux doutes sur ma capacité en rebondir.

 

Moi aussi ...

Retour voiture, larmes aux bords des yeux, pas un CV distribué, les sempiternelles questions me reviennent en tête : pourquoi cette ville, cette région ? pourquoi avoir cru que j'y arriverais ? pourquoi n'y a t'il pas de boulot pour moi ?

 

Retour maison illico, moral en berne, j'actualise machinalement mes emails comme environ 765 fois par jour et là oh chouette un retour sur une candidature !

 

Bonjour

nous vous remercions pour l'attention que vous avez portée à notre offre. 

Nous n'avons malheureusement pas retenu votre candidature, celle ci ne correspondant pas aux attentes du poste.

Nous vous souhaitons une pleine réussite dans votre recherche

Très cordialement

 

C'est moi qui suis susceptible ou quoi ????  même pas une petite phrase pour enrober le tout ! Ponctuation et majuscules aléatoires ...

Bravo la consultante RH ...

 

Allez, je vais aller me taper un petit carré de chocolat ....